Le bureau de Paris - Paris Office


Ce que la discrète révolution militaire de la Russie signifie pour l’Europe.

Publication

By


La politique expansionniste de Poutine dans le voisinage de la Russie est soutenue par une armée professionnelle et prête à agir, grâce aux réformes militaires russes les plus importantes depuis les années 1930, selon un nouveau rapport de l’ECFR.

 

« Ce que la discrète révolution militaire de la Russie signifie pour l’Europe », par le chercheur invité de l’ECFR Gustav Gressel, affirme que les réformes initiées en réponse à l’invasion maladroite de la Géorgie en 2008 ont laissées la Russie avec une armée qui ne ferait qu’une bouchée de ses voisins, s’ils étaient isolés de leurs alliés occidentaux. Malgré cela, Gressel remet en question les capacités de la Russie en Syrie.

Gressel affirme que beaucoup des décideurs politiques occidentaux ont été aveuglés par un faux sentiment de sécurité en se concentrant principalement sur la composante matérielle de la modernisation militaire russe. Gressel met plutôt l’accent sur les réformes administratives et de formation qui ont sensiblement réduit la taille des très lourdes forces armées de la Russie en produisant des groupes d’unités militaires plus petites, plus mobiles et plus polyvalentes.

De plus, la planification militaire russe, y compris les exercices de guerre incorporant l’utilisation limitée des armes nucléaires tactiques, montre qu’elle vise bien des membres de l’UE et de l’OTAN. Une succession d’exercices de guerre ont simulés des attaques russes en Pologne, dans les pays baltes et en Finlande, avec l’un d’eux – « Zapad2013 » - simulant une réponse militaire russe à la prise de contrôle de la Biélorussie par des terroristes baltes non spécifiés.

Alors que Gressel affirme qu’une escalade militaire majeure de cette nature n’est pas imminente, il prétend également qu’elle ne peut pas être exclue. L’Europe devrait, par conséquent, être prête à gérer des scénarios hybrides qui combinent une guerre conventionnelle et non-conventionnelle. Gressel soutient que la réponse de l’Europe devrait incorporer des procédures pour des opérations de stabilisation ainsi que d’intervention de crise, tout comme de défense traditionnelle, car la réalité géographique et stratégique requiert un déploiement rapide ainsi qu’une force militaire conséquente. L’Europe a également besoin de reconstruire son appareil administratif et logistique qui se dégrade depuis 1989 afin de soutenir des opérations militaires majeures en Europe de l’Est. 

Toutefois, se référant au récent engagement militaire russe en soutien au président Assad en Syrie, Gressel crée le doute sur la capacité de l’armée russe à se livrer à ce genre de guerre expéditionnaire. Il cite la dépendance russe envers des tirs de soutien terrestres ainsi que le manque de capacité de surveillance pour mener de vastes opérations à l’étranger.

 

Gustav Gressel, auteur de « Ce que la discrète révolution militaire de la Russie signifie pour l’Europe » ; a déclaré :

« Poutine est le leader russe le plus affirmé pour toute une génération, et il a à sa disposition un pouvoir militaire que lui envieraient beaucoup de ses prédécesseurs.

Les forces militaires russes ne sont plus un géant aux pieds d’argile mais une force de combat allégée et professionnelle qui dépend moins de la mobilisation des réservistes que d’un déploiement rapide combiné à un emploi judicieux de la guerre de l’information.

Elle a la capacité d’envahir – et de vaincre – n’importe lequel des voisins de l’ouest et du sud de la Russie, si ces derniers n’étaient pas soutenus par l’OTAN ou des alliés européens. La planification militaire russe le démontre clairement.

Nous assistons à une remilitarisation de la frontière orientale de l’Europe, et l’Europe doit prendre cela au sérieux. Les stratèges militaires russes sont conscients qu’ils ne sont pas encore, et ne le seront peut-être jamais, prêts pour une confrontation militaire directe avec une OTAN ou une réponse européenne unifiées. Voilà pourquoi les dirigeants européens doivent se préparer à s’engager résolument et rapidement pour prévenir toute guerre hybride russe sur ses frontières ».

 

Vous pouvez télécharger la version PDF de « Ce que la discrète révolution militaire de la Russie signifie pour l’Europe » ici.

Gustav Gressel  est disponible pour des interviews et des commentaires. Pour cela,  merci de contacter Richard Speight au bureau de presse ECFR au +44 (0) 207 227 6867 (bureau), +44 (0) 7794 307840 (mobile) ou à l’adresse email richard.speight@ecfr.eu 

Autres publications