Le bureau de Paris - Paris Office


L'appel des intellectuels et femmes et hommes politiques européens pour une action ciblée en Ukraine


 

Choqués par la répression sanglante des dernières vingt-quatre heures, plus de 30 leaders européens de la politique et de l’opinion lancent aujourd’hui un appel pour que l’UE agisse rapidement pour soutenir les Ukrainiens qui se sentent européens. Ils demandent à l’UE de mettre en place des actions ciblées contre les membres du gouvernement en place, en imposant des interdictions de visa et des gels d’avoir.

Leur déclaration est la suivante : 

La répression sanglante en Ukraine a choqué tous les Européens. Au Conseil des affaires étrangères de février, l'UE a exprimé sa profonde préoccupation par rapport à la crise politique qui perdure en Ukraine et a promis de "répondre rapidement à toute détérioration sur place". Aujourd'hui, alors qu'on meurt dans les rues de Kiev à cause du refus des autorités ukrainiennes sous le Président Ianoukovitch de poursuivre le dialogue politique, il est temps pour l'UE de mettre en oeuvre des mesures concrètes à la hauteur de ses déclarations. L'Ukraine ne doit pas être laissée seule dans cette crise qui l'a menée au bord de la guerre civile.

Nous en appelons aux institutions de l'UE et aux Etats membres pour agir contre ceux dans le régime de Ianoukovitch qui autorisent et commettent la répression ou la violence. Les Etats membres de l'UE doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour vérifier que les Ukrainiens possédant des avoirs à l'étranger respectent pleinement la législation et la régulation financière locale.

La convocation extraordinaire du Conseil des affaires étrangères par la baronne Ashton demain devrait prendre des décisions sur les sanctions à appliquer au régime, dont des interdictions de visas et gels d'avoirs. Nous devons nous tenir aux côtés du peuple ukrainien qui veut garder en vie la perspective d'un futur européen pour ses enfants.

Cette déclaration a été signée par les membres du Conseil européen des relations internationales (ECFR), dont d’anciens premiers ministres, d’anciens ministres des affaires étrangères, d’anciens commissaires européens et par des intellectuels reconnus. Le texte complet de la déclaration est disponible ici.  

 

Veuillez noter que les signataires de cette déclaration l’ont signée à titre personnel.

comments powered by Disqus