Le bureau de Paris - Paris Office


La série de Riga: Carl Bildt, Jana Kobzova et les «vues des capitales» sur le Partenariat oriental


En amont du sommet du Partenariat oriental à Riga cette semaine, le Conseil européen des relations internationales (ECFR) publie « La série de Riga », un recueil d'essais et d'analyses examinant l'avenir du partenariat oriental, édité par Kadri Liik.

Jana Kobzova appelle l'Union européenne à cesser son «zigzag» dans la région, en alternant ses ressources et son attention entre les six pays du Partenariat oriental en fonction de la position pro-Europe et/ou pro-réforme, adoptée par les gouvernements respectifs. Kobzova demande à l'Union européenne (UE) d'arrêter de récompenser les promesses de ses voisins orientaux et de conditionner son aide à la mise en œuvre effective des réformes.

Aux pays en tête - Géorgie, Moldavie et Ukraine -, l’UE devrait fournir plus d'aide là où elle est due et insister davantage où cela est nécessaire, tandis que les trois pays les moins ambitieux - Arménie, Azerbaïdjan et Biélorussie - devraient bénéficier d'un soutien plus qualifié.

Carl Bildt, ancien Premier ministre de la Suède et vice-président du Conseil de l’ECFR analyse l'évolution de la relation de l'UE avec la Russie dans le contexte des relations avec le voisinage. Il soutient que si les politiques de l'UE sont demeurées cohérentes envers les partenaires de l'Est, celles de la Russie ne le sont pas : avec une première prise de position sympathique et même intégrationniste remplacée rapidement par un antagonisme et une opposition déterminée. Il conclut en notant:

« Auparavant identifiée comme un « partenaire stratégique » de l'UE, la Russie est désormais de toute évidence un problème stratégique. À certains égards, elle pourrait même être qualifiée d’adversaire stratégique. »

« Nous sommes confrontés à une Russie qui en paroles ainsi que dans ses actes a démontré un retrait distinct de ce que nous avons vu avant ainsi que des principes de base sur lesquels ont été fondées la sécurité et la stabilité de l'Europe au cours des dernières décennies. »

« Il est de ma conviction que les décisions à venir déprendront largement de ce qui se passe en Ukraine. Pour faire simple: l'avenir de l'Ukraine est l'avenir de la Russie, qui est l'avenir de l'Europe. »

«  Si l'Ukraine tombe dans la division et le déclin, elle se transformera en une zone de confrontation permanente, ce qui est susceptible de conduire à une poursuite de la militarisation et des développements autoritaires de la politique russe. »

« D'autre part, si la démocratie ukrainienne doit être consolidée, et si les politiques importantes de réforme transforment l'avenir économique du pays, permettant également l'intégration avec l'Union européenne, alors l’Ukraine pourrait en temps et en heure servir d'inspiration pour une ère plus démocratique et orientée vers les réformes dans le développement de la Russie. »

La collection comprend également des documents donnant les «Vues des pays du Partenariat oriental », avec six experts des pays du Partenariat oriental présentant leurs points de vue sur les réussites et les lacunes des politiques du partenariat oriental, ainsi que les « Vues de pays de l'UE »avec huit experts de pays qui ont joué un rôle clé dans l'élaboration du Partenariat oriental qui discutent de la perception des concepts et politiques du Partenariat oriental dans leur pays.

Kadri Liik est une chercheuse du programme Wider Europe de l'ECFR. Avant de rejoindre l'ECFR au mois d’octobre 2012, Kadri fut la directrice du Centre international pour les études de défense en Estonie entre 2006 et 2011, où elle a également travaillé en tant que chercheuse et directrice de la Conférence Lennart Meri du Centre.

Jana Kobzova est une chercheuse associée au programme Wider Europe de l’ECFR. Elle est chargée de mission pour l'ONG internationale basée à Bruxelles, European Endowment for Democracy, où elle supervise la programmation de l'organisation dans la région du Partenariat oriental.

Kadri Liik et Jana Kobzova sont disponibles pour des interviews et commentaires. Veuillez prendre l’attache de Richard Speight au bureau de presse de l'ECFR aux : 0044 (0) 207 227 6867 ou 0044 (0) 7794 307840 ou Richard.speight@ecfr.eu

Carl Bildt est vice-président du Conseil de l'ECFR. Il fut à la fois Premier ministre (1991-1994) et ministre des Affaires étrangères (2006-2014) de la Suède. Il était co-président des pourparlers de paix de Dayton sur la Bosnie et devint le premier Haut Représentant dans le pays. Plus tard, il fut nommé Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan pour la région.

Les «Vues des pays du Partenariat oriental » comprennent des contributions de Richard Giragosian (Arménie), Leila Alieva (Azerbaïdjan), Dzmitry Halubnichy (Bélarus), Tornike Sharashenidze (Géorgie), Stanislav Secrieru (Moldavie) et Dmytro Shulga (Ukraine).

Les «Vues des pays de l'UE » comprennent des contributions de Gustav Gressel (Allemagne), Silvia Franceson (Italie), Natalie Nougayrède (France), Ian Bond (Royaume-Uni) Francisco de Borja Lasheras (Espagne), Anke Schmidt-Felzmann (Suède) Marge Mardisalu-Kahar (Estonie), Piotr Buras (Pologne).

Pour plus d'informations sur le programme Wider Europe, visitez notre page ici

comments powered by Disqus