Appel d'éminents Européens sur la tragédie à laquelle les migrants font face aux portes du continent.

D’éminents européens ont uni leurs forces pour exiger des dirigeants de l'Union Européenne (UE) qu’ils rétablissent immédiatement une opération de recherche et de sauvetage étendue en Méditerranée, suite au drame de ces derniers jours.

D’anciens Premiers ministres et ministres des Affaires étrangères font parmi des signataires d'une lettre ouverte aux chefs de gouvernement de l'UE en amont du sommet d’urgence d’aujourd’hui à Bruxelles (jeudi).

Ils ont appelé les dirigeants à aller au-delà d'un plan en dix points publié plus tôt cette semaine, exhortant  les chefs d'Etat et de gouvernement « à agir et à rétablir immédiatement une opération de recherche et sauvetage étendue dans les eaux méditerranéennes avec un mandat et un niveau de financement équivalent à la situation d'urgence humanitaire à laquelle nous sommes confrontés. »

Ils ajoutent que le nombre de morts est « une honte pour la conscience de notre continent ». La lettre ouverte conclut que même si une plus grande stratégie est nécessaire « le point de départ de la réponse européenne à la déferlante récente de décès des migrants doit être la reconnaissance que nous ne pouvons pas accepter que ceux qui essaient d'atteindre nos côtes connaissent une vie et une fin si tragiques. »

Parmi les signataires figurent un ancien Président, trois anciens Premiers ministres et six anciens ministres des Affaires étrangères, y compris:

Carl Bildt, ancien Premier ministre de la Suède; Emma Bonino, ancienne ministre des Affaires étrangères de l'Italie; Massimo D'Alema, ancien Premier ministre italien; Jan Egeland, Secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés; Bernard Kouchner, ancien ministre français des Affaires étrangères; Ana Palacio, ancienne ministre des Affaires étrangères espangole; Andrzej Olechowski, ancien ministre des Affaires étrangères de la Pologne; Chris Patten, ancien commissaire de l'UE; Javier Solana, ancien secrétaire général de l'OTAN et Haut Représentant de l'UE; George Soros, fondateur et président des Fondations Open Society; Vaira Vike-Freiberga, ancienne présidente de Lettonie.

Dick Oosting, directeur général du Conseil européen des relations internationales (ECFR) et signataire du texte, a déclaré:

«Les dirigeants européens doivent prendre leurs responsabilités et faire ce qu'il faut aujourd'hui pour restaurer une vaste opération de recherche et de sauvetage en Méditerranée. Sans cette mesure, l’Union Européenne est certaine d’être à nouveau confrontée à des morts de migrants par dizaines. »

Mark Leonard, directeur du Conseil européen des relations internationales (ECFR) et signataire du texte, se félicite de la lettre qui a été signée par un grand nombre de membres du Conseil de l'ECFR, ajoutant:

«Les dirigeants européens doivent arrêter de se rejeter la faute de cette tragédie et agir dès maintenant afin d’en prévenir de futures. Mettre fin aux opérations de recherche et de sauvetage n'a  pas produit le résultat escompté et contribue uniquement à augmenter le nombre de morts. »

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la lettre en anglais ici.

 

Toutes les personnes ont signé cette lettre à titre personnel:

 

Emma Bonino, ancienne ministre des Affaires étrangères, Italie

Massimo D'Alema, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien Premier ministre, Italie

Carl Bildt, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien Premier ministre, Suède

Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, France

Chris Patten, chancelier de l'Université d'Oxford; ancien Commissaire européen

George Soros, fondateur et président, Fondation Open Society

Ana Palacio, membre du Conseil d'Etat et ancienne ministre des Affaires étrangères, Espagne

Teresa Gouveia, ancien ministre des Affaires étrangères, Portugal

Andrzej Olechowski, ancien ministre des Affaires étrangères, Pologne

Vaira Vike-Freiberga, ancienne présidente, Lettonie

Jan Egeland, Secrétaire général, Conseil norvégien pour les réfugiés

John Bruton, ancien Premier ministre, Irlande,

Senem Aydin, Chaire Jean Monnet, Université Bilgi d'Istanbul

Roland Berger, fondateur, Fondation Roland Berger

Stine Bosse, président du conseil, Groupe BankNordik

Gunilla Carlsson, ancienne ministre du Développement international, Suède

Tibor Dessewffy, président, Demos Hongrie

Andrew Duff, ancien membre du Parlement européen

Tanja Fajon, membre du Parlement européen

Karin Forseke, Alliance Trust PLC

Lykke Friis, vice-recteur, Université de Copenhague; ancien ministre du Climat et de l'Énergie, Danemark

Charles Grant, directeur, Centre for European Reform

Dzema Grozdanova, président de la Commission des affaires étrangères, Parlement bulgare

Jean-Marie Guéhenno, Président et directeur général, International Crisis Group

Ulrike Guérot, Fondateur et Directeur, Laboratoire de la démocratie européenne

Heidi Hautala, membre du Parlement européen; ancienne ministre pour le développement international, Finlande

Danuta Huebner, membre du Parlement européen

Jaakko Iloniemi, ancien ambassadeur, Finlande

Caio Koch-Weser, vice-Chiarman, Deutsche Bank Group

Bassma Kodmani, Directeur exécutif, Arab Reform Initiative

David Koranyi, Directeur, Eurasian Energy Futures, Conseil de l'Atlantique

Ivan Krastev, président du conseil, Centre pour les stratégies libérales

Mark Leonard, directeur du Conseil européen des relations internationales (ECFR)

Sonja Licht, président, Belgrade Fund for Political Excellence

Irene Lozano, membre du Congrès des députés, Espagne

Joseph Misfud, directeur de la London Academy of Diplomacy

Nickolay Mladenov, Coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient

Hedvig Morvai, Directeur exécutif, Fonds européen pour les Balkans

Kalypso Nicolaïdis, professeur de relations internationales, Université d'Oxford

Daithi O'Ceallaigh, ancien ambassadeur, Irlande

Dick Oosting, directeur général, Conseil européen des relations internationales (ECFR)

Mabel van Oranje, présidente de Girls Not Brides – The Global Partnership to End Child Marriage Zaneta Ozolina, professeur de relations internationales, Université de Lettonie

Tobias Raffel, membre du Conseil d'administration, Fondation Roland Berger

Albert Rohan, ancien ambassadeur, Autriche

Daniel Sachs, Président et directeur général, Proventus

Aleksander Smolar, président du conseil, Fondation Stefan Batory

Volker Stanzel, ancien ambassadeur, Allemagne

Ion Sturza, fondateur et président, Fribourg Capital

Michael Stuermer, correspondant en chef, Die Welt

Hannes Swoboda, ancien membre du Parlement européen

Nathalie Tocci, directrice adjointe, Istituto Affari Internazional

Loukas Tsoukalis, Professeur, Université d'Athènes et président, ELIAMEP

Andre Wilkens, Ecrivain

Stelios Zavvos, président de SolidarityNow et fondateur et PDG, Zeus Capital ManagersD’éminents européens ont uni leurs forces pour exiger des dirigeants de l'Union Européenne (UE) qu’ils rétablissent immédiatement une opération de recherche et de sauvetage étendue en Méditerranée, suite au drame de ces derniers jours.